Balade a Beit Gouvrin

Balade a Beit Gouvrin

Escapade avec l’Espace Francophone sur le site de Beth GuvrinMaresha.
le 18 novembre 2020

Un lieu étonnant, chargé d’Histoire

C’est une ville des basses terres, en basse Judée. L’historien Flavius Josèphe raconte le massacre des habitants lors de la révolte juive contre les occupants Romains en 66-77.

Conquise au IIe siècle par les Croisés. Facile d’accès, juste au bord de la route. Peu connue, Beth Guvrin Maresha est  inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2017.

Nous avons formé un groupe d’une trentaine de personnes. En raison des conditions sanitaires imposées, nous n’avons pas pu prendre un bus ; chacun s’est donc organisé pour prendre sa voiture.

Sur place, toujours pour des raisons sanitaires, les groupes ne pouvaient pas dépasser 20 personnes y compris le guide.

Nous en avons donc formé deux d’une quinzaine de personnes avec chacun son guide.

Celui de notre groupe, AMIR, était étonnant de savoir, de gentillesse, d’humour et nous l’avons tous suivi avec beaucoup d’attention… (A conseiller pour une prochaine balade, même en famille ou entre amis….)

Nous avions rendez-vous sur place à 10h15. La balade qui a démarré environ une demie heure plus tard, a duré plus de deux heures avec les visites de grottes aux cloches, du colombarium, (la grotte du Colombarium qui servit à l’élevage de colombes. À la fin du IIIe siècle, l’élevage de colombes cessa et les niches servirent d’entrepôt). Nous avons également visité un cimetière des IIIe et IIe siècles av. J.-C. avec deux grottes présentant des niches et des inscriptions en grec. La grotte du pressoir, pour la production d’huile d’olive était dans un état de conservation étonnant. Ces grottes sont toutes construites par l’homme.

Cependant, il aurait fallu la journée entière pour tout visiter …

Nous nous sommes tous retrouvés pour déjeuner et de l’avis général, c’était une superbe escapade d’autant plus appréciée que la plupart d’entre nous n’avait pas bougé de chez eux depuis des mois à cause du Covid. Nous avons tous quitté le site un peu avant 16h en se promettant de se retrouver lors de la prochaine escapade de l’Espace…

Un peu d’histoire : Beth Guvrin est un des parcs nationaux d’Israël qui s’étend sur une surface de 5 km2 à 35 km d’Ashdod.

On y trouve de nombreuses grottes et des restes archéologiques importants.

Au sommet du site se trouve le « tel » (colline) de Marésha.

La couche géologique de craie tendre de la région située sous une fine couche de calcaire plus dur, a conduit à la formation de grottes en forme de cloches avec une ouverture au sommet. Par ces ouvertures, du calcaire a pu être extrait à des fins de construction. Les grottes qui restent ont été utilisées pour différents usages : habitation, pressoir, réservoir d’eau, tombes.

Ces grottes présentent une bonne acoustique qui est exploitée pour l’organisation de concerts et de mariages.

Dans le parc se trouvent les sites archéologiques de Marésha et de Beth Guvrin. On y trouve entre autre :

– la grotte “polonaise. Elle est appelée ainsi car des soldats polonais y ont gravé le mot « Varsovie » et l’aigle symbolisant la Pologne lorsqu’ils visitèrent la grotte en 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale.

– les grottes aux baignoires, avec des canaux pour l’acheminement d’eau

– les maisons d’habitation et les citernes d’époque hellénistiques, reliées au colombarium par un passage souterrain

– une tour fortifiée au sommet de la colline de Marésha

– l’église byzantine Sandahanna (Santa Hanna)

– un amphithéâtre

ARTICLES RECENTS ASSOCIATION VOYAGES & RANDONNÉES